Question au Ministre de la Justice sur "la surpopulation carcérale" 29.04.09

Publié le par Fouad Lahssaini

Fouad Lahssaini (Ecolo-Groen!) : Depuis un an au moins, la surpopulation carcérale est devenue chronique. Afin d'alléger ce problème, la prison d'Andenne a imaginé qu'elle pouvait accueillir des détenus prévenus.

 

Avez-vous été informé de cette initiative ? Emane-telle de vous ou vient-elle des administrations ?

Dans l'immédiat, quelle est votre réponse à la surpopulation ? En examinant les projections de M. Meurisse, on arriverait à 1.600 détenus en trop d'ici fin juin, ce qui rendrait les prisons totalement ingérables !

 

 

Stefaan De Clerck, ministre (en français) :

D'un côté, il y a la politique globale. De très nombreux éléments bougent, en ce compris l'étude visant à contrôler le flux de détenus, actuellement entre les mains des magistrats. D'un autre côté, il faut bien gérer cette surpopulation.

 

Concernant le personnel, des discussions sont en cours.

Une proposition formulée par la direction générale vise à utiliser pour les prévenus certains établissements prévus au départ pour la détention de condamnés. C’est déjà le cas à Louvain Central et à Merksplaats. Je n'ai pas encore pris de décision en cette matière. Des discussions sont en cours avec les Pays-Bas. Je gère le mieux possible cette situation difficile.

 

Fouad Lahssaini (Ecolo-Groen!) : Il faut tenir compte de cette différence fondamentale entre les prévenus et les condamnés.

D'autres mesures peuvent assez facilement être mises en application, comme l’engagement d’assistants sociaux.

Il faut également trouver une solution pour les internés psychiatriques et les toxicomanes.

Ces mesures ne coûtent pas grand-chose mais exigent une autre organisation de la vie pénitentiaire.

Par rapport aux Pays-Bas, nous avons deux guerres de retard. Je vous invite à méditer l'exemple néerlandais dans son ensemble !

 

 

COMPTE RENDU ANALYTIQUE

COMMISSION DE LA JUSTICE de la Chambre

mercredi

29-04-2009

matin

Publié dans Parlement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article