Politique : les jeunes s'en mêlent ! - Débat

Publié le par Fouad Lahssaini

 

article paru dans Vers L'Avenir - Namur, 06/11/2008
Anne-Sophie GERARD


Blablabla... ? En matière de politique, les jeunes sont tout sauf naïfs ! Hier, à Namur, ils l'ont montré.

La CNAPD (Coordination nationale pour la Paix et la Dépocratie), en collaboration avec quatre organisations de jeunesse membres : l'ASBL Jeune et Citoyen (JEC), les jeunes CSC, Ecolo J et le Réseau Socialiste des organisations de jeunesse (Ré.S.O.-J), a organisé, hier, sa journée " Citoyen-ne un jour ". Le but était de donner la parole aux jeunes sur des questions politiques avant les élections régionales et européennes de 2009. Pour Véronique Ruba, vice-présidente du CNAPD, " il est important de prendre en compte les revendications des jeunes ".

Pendant la matinée, les 150 jeunes participant à l'activité se sont répartis en sept ateliers. Chacun d'eux proposait de réfléchir sur une question telle que " Qu'est ce qui influence le plus ton vote ? ", " Que penses-tu des partis politiques qui défendent des idées non-démocratiques " ou encore " Que doivent faire les élus ? ". Pour clôturer les discussions, chaque groupe a élaboré des questions à poser aux politiciens de chaque parti qui les ont rejoints dans l'après-midi.

Le débat a alors tourné autour de beaucoup de questions d'actualité telles que la circulaire de régularisation des sans-papiers, l'implication de la Belgique dans des combats armés, le droit de vote aux étrangers ou encore le service civil. Les jeunes ont aussi exposé leur souhait d'être mieux informés afin de pouvoir mieux comprendre le système politique belge même si pour Fouad Lahssaini, député fédéral écolo, " les institutions belges sont hyper compliquées et que même les acteurs politiques ne les comprennent pas toujours ".

" Votre blabla, on le connaît " Les participants en ont aussi profité pour reprocher aux politiciens de ne pas être assez à l'écoute. Marie-Pierre n'y va pas par quatre chemins : " On a du mal à avoir confiance dans les politiciens. Et c'est maintenant à vous de nous écouter parce que votre blabla, on le connaît déjà ! ".

L'action " Citoyen-ne un jour " s'est alors achevée par une touche plus festive avec un spectacle de break dance. Pour Julie Fontaine, détachée pédagogique à la CNAPD et organisatrice de la journée, le bilan est très positif. " Je suis satisfaite du déroulement et des collaborations mises en place pour l'organisation du projet. "

Cette journée a finalement pour but de déboucher sur la rédaction et la publication d'un outil pédagogique destiné à ceux qui vont voter, peut-être pour la première fois, en 2009.

Publié dans Parlement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article